Philippe Roset
Naturopathe Phytothérapeute

Phytothérapie

Mes outils de phytothérapie

Connaissez-vous la phytothérapie ?

Cet art et cette science d'utiliser les plantes médicinales permet de prévenir la maladie, de maintenir la santé ou de la recouvrer avec des préparations naturelles qui trouvent leur application dans de nombreux types d'affections. Pour retrouver les origines de la phytothérapie, il faut remonter à 24 siècles avant Jésus Christ où les peuples d'Asie et les Égyptiens pratiquaient déjà la médecine par les plantes. Leurs connaissances nous ont été transmises surtout par l’entremise des Arabes et des moines du Moyen-âge qui cultivaient les plantes pour le traitement des maladies. Au cours des siècles, la délimitation de l’emploi des plantes est devenue de plus en plus éclairée et depuis plusieurs décennies la biochimie moderne y a contribué d’une façon significative.

En s'appuyant sur un savoir quasi-ancestral et sur les découvertes de la médecine moderne, les traditionnels mettent surtout l’accent sur les connaissances empiriques et préconisent une approche holistique en s’intéressant aux effets de la plante dans sa globalité, sur tout l’individu ; alors que l’approche scientifique se base davantage sur les connaissances biochimiques de la cellule et de l’action des principes actifs des plantes.

La phytothérapie trouve sa place dans un grand nombre d'indications et devrait être présente dans toutes les ordonnances. C'est une médecine de terrain plutôt qu'une médecine de pathologie précise ou de symptômes !

Possibilités et limites de la phytothérapie

Elle connaît depuis quelques années un regain de faveur, non pas dans l'opinion publique qui lui est toujours restée fidèle pour une grande majorité, mais chez les praticiens ! Un des plus graves problèmes de la médecine actuelle est que, par manque de temps et de formation, mais aussi pour des raisons légales, les médecins conventionnels ont tendance à ne pas proposer à leurs patients des solutions naturelles, qui offrent pourtant de grandes possibilités thérapeutiques. On sait aujourd'hui que des composés naturels peuvent contribuer à soulager douleurs et maladies, sans danger ni effet secondaire, et pour un coût dérisoire quand on a la bonne information.

Par ailleurs, il faut dire que la phytothérapie a ses limites et qu'il est capital de bien saisir la place du diagnostic. Comme toute autre méthode thérapeutique, la phytothérapie ne peut pas tout soigner. Même si le phytothérapeute a de bonnes connaissances dans les plantes, les compléments alimentaires naturels et les différents systèmes qui équilibrent la santé humaine, c'est au médecin, qui possède tout un arsenal de tests, à étiqueter la maladie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Mentions légales