Philippe Roset
Naturopathe Phytothérapeute

La micronutrition

La micronutrition s’intéresse à l’impact des micronutriments sur la santé et vise à optimiser le statut en micronutriments de l’organisme de manière individualisée. Elle choisit donc de regarder les précieuses molécules qui se trouvent dans notre assiette et la façon dont notre organisme les utilise. Elle prend toute sa dimension aujourd’hui avec une alimentation qui se caractérise par l’augmentation de l’apport calorique au détriment de la densité en micronutriments. C’est ce qu’on appelle d’ailleurs "les calories vides".

Les 4 piliers de la micronutrition

Les apports de la micronutrition peuvent se regrouper en 4 grands piliers qui ont des corrélations non seulement entre eux, mais aussi avec toutes les autres thérapies.

Dans le premier pilier, on trouve les micronutriments à proprement parler : vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides aminés et également les antioxydants comme les polyphénols.

Le deuxième pilier est constitué de ferments lactiques et fibres qui agissent sur le microbiote intestinal, clé de fonctionnement de notre organisme. Le bon équilibre de la flore intestinale est fondamental pour la digestion et l’assimilation des nutriments et micronutriments, favorise le bon fonctionnement du système immunitaire. 

L’équilibre acido-basique forme le troisième pilier. L’équilibre du pH est fondamental pour permettre les échanges et la transmission des informations entre les cellules et notamment de l’influx nerveux. Certains aliments apportent beaucoup d’acidité, et il est nécessaire de remédier à cette tendance acide en stimulant le métabolisme basique et en favorisant les aliments alcalinisants. 

Le quatrième pilier regroupe les acides gras polyinsaturés. Les acides gras oméga-3 et certains oméga-6 sont des éléments vitaux pour l’organisme. Ils apportent de l’énergie et ont un rôle structural et fonctionnel vis-à-vis des récepteurs membranaires, des systèmes cardio-vasculaires, nerveux et immunitaires. 

La micronutrition ne se résume pas donc uniquement à l’apport de micronutriments. Il est important de prendre en considération l’interconnexion des piliers de la micronutrition entre eux. En effet, si l’un des piliers est déficient, les micronutriments seront moins bien assimilés par l’organisme.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion